L’accès à l’internet est déclaré droit fondamental par nos eurodéputés

27 03 2009

European-parliament-strasbourg-inside

Ceci c’est produit au Parlement européen, dans le bâtiment Louise Weiss à Strasbourg le Jeudi 26 Mars 2008. Un mois après son adoption devant la commission des libertés civiles du Parlement européen, le rapport du député socialiste grec Stravros Lambridinis a été adopté. Ce rapport vise la loi création et internet (souvent appelé loi Hadopi). Il y inscrtit entre autre que « garantir l’accès de tous les citoyens à Internet équivaut à garantir l’accès de tous les citoyens à l’éducation et considérant qu’un tel accès ne devrait pas être refusé comme une sanction par des gouvernements ou des sociétés privées. » , mais aussi que « l’accès à Internet, comme l’accès à l’éducation, ne devrait jamais être bloqué par des gouvernements ou des compagnies privées« . Pour l’auteur du document et la majorité des eurodéputés il est même évident que « la tentation de couper l’accès à Internet peut être comparée à l’interdiction de suivre des études au cours des siècles précédents« .

Ce texte a été adopté avec une majorité écrasante 481 voix pour, 25 contre et 21 abstentions (des personnes qui ne sentaient sans doute pas concernées).

Adieux l’argumentation gogolito d’Albanel osant déclarer que l’accès à Intrernet ne pouvait pas « être considéré comme un droit fondamental » et que nous pouvions avoir accès au net « partout ailleurs » que chez soi. Pour moi cela veut dire, ma non chère ministre de la culture (ou de l’agri-culture? je sais jamais), que nous devrons aller surfer au bureau, et là, pendant ce temps nous travaillerons moins en gagnant autant, et la c’est ton patron, le petit nicolas qui va pas être content.

Pour nous, ce texte adopté au Palement européen est une preuve que nos droits fondamentaux sont encore protegé par l’Union européenne lorsque ils sont bafoués en France.

Quoi qu’il en soit notre gouvernement ne renonce pas à ses provocations liberticides poussé par le lobbies du pseudo-cinéma (besson et compagnie ou clavier et all). L’assemblée nationale française doit reprendre le 31 mars l’examen du texte controversé.

GNU head

Vous avez la permission de copier, distribuer et/ou modifier cette photographie de Cédric Puisney selon les termes de la Licence de documentation libre GNU, version 1.2 ou plus récente publiée par la Free Software Foundation.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :