La mauvaise foi d’Apple

28 08 2009

Après onze cas de Ipod touch ou d’Iphone qui implose ou explose sur le territoire français, et beaucoup plus sur l’ensemble du globe, Apple c’est enfin décidé à communiquer. Et cette fois ci, pas question pour l’entreprise d’acheter le silence des clients.

D’après Apple, c’est une pression extérieur sur l’appareil qui a provoqué les accidents et non la surchauffe des Imachins : «  A ce jour, il n’y a aucun incident avéré qui serait dû à la surchauffe de la batterie de l’iPhone 3GS, et ceux sur lesquels nous enquêtons se comptent sur les doigts de la main », précise la firme à la pomme. « Dans tous les cas que nous avons examinés à ce jour, les fissures sont liées à une pression externe exercée sur l’iPhone. « 

C’est sur que lorsque l’on voit la photographie ci dessous, on se dit :  » Quelqu’un à du appuyer un peu trop sur l’appareil et cela a du le détérioré… « 

745520

Qui a le plus d’intérêts de mentir? Les clients ou l’entreprise? Apple lançant son Iphone sur le marché chinois, nul doute que ce doit être Apple.

Quoi qu’il en soit le secrétaire d’état Hervé Novelli à demander à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) de mener son enquête. Cela me fait rappeler une enquête sur la défaillance des régulateurs de vitesse de chez Renault dont nous n’avons pas eut de nouvelles.

PS: Apple, demandez à Google de filtrer ces informations sur le territoire chinois, ils sont habitués à le faire avec le gouvernement made in china.

Publicités




Après les yeux des adultes, les enfants sont la nouvelle cible du flashball

28 08 2009

LOGEMENT-GOUVERNEMENT-PRECARITE-ENQUETEÀ Amiens, après voir reçu une pluie de caillasse, les policiers ont réagi. Il ont canardé à leurs tour l’espace publique à coup de flashball. D’après les témoins une balle de caoutchouc aurait percuté un enfant âgé de 7 ans. La justice est en cours pour déterminer si il s’agit bien d’un projectile émanant des flics ou un cailloux provenant de délinquants.

Quoi qu’il en soit cela nous rappel des cas similaire où la police avait tirer sur des foules et oùflash-ball-oeil plusieurs personnes ont été touchés au niveau de la tête. C’est le cas par exemple le 8 Juillet dernier à Montreuil où un jeune réalisateur, Joachim Gatti, a perdu un oeil. Je signal que l’usage de ces armes comporte une obligation de tirer dans les jambes. Ce qui signifie que soit les agents de l’ordre font exprès de tirer sur les figures des gens (sans doute rigolo pour eux), soit il ne savent pas viser, soit il ne pouvaient pas bien viser dans l’état où ils étaient.

RESF