La nouvelle prix Nobel d’economie, Elinor Ostrom, félicitée par la Creative commons

13 10 2009

La creative commons est une organisation qui a pour but de défendre le droit d’auteur sur les œuvres immatériels tout en permettant de laisser les autres y avoir accès gratuitement. L’organisation à but non lucratif a défini six niveaux de licences qui déclinent les différentes possibilités de copie, distribution, diffusion, modification des œuvres sous copyright (que l’on nomme souvent copyleft car la plus restrictive permet quand même l’appropriation de l’œuvre gratuitement mais sans usages commerciales et sans modifications tout en obligeant de citer l’auteur (respectivement les auteurs) original (respectivement originaux)).

Sur le blog de Creative Commons, le vice-président Mike Linksvayer de l’organisation, s’est félicité de la nomination de Elinor Ostrom et de Oliver Williamson pour le prix Nobel d’économie (outre que ce soit la première femme à l’avoir) . En effet Elinor Ostrom est consciente de la nécessité du bien commun et travaille sur le « partage collectif ». Elle a évoqué dans certains de ses travaux, la connaissance en tant que bien commun à l’ère du numérique et la possibilité de la gérer sur un mode collectif. Elle a coordonné avec Charlotte Hess un livre séminal « Understanding knowledge as a commons ». Dans cette article Elinor Ostrom s’était inquiétée du fait que « des informations qui étaient elinor ostromautrefois ‘librement accessibles’ sont désormais de plus en plus privatisées, surveillées, chiffrées et restreintes« . Elle a aussi écrit : La fermeture est causée par les conflits et les contradictions entre les droits de propriété intellectuelle et les capacités étendues des nouvelles technologies » ou bien encore « les gouvernements, les forces du marché, les éditeurs, et les bibliothèques universitaires traditionnelles peuvent avoir une influence, mais ne peuvent pas arrêter le mouvement international de l’information distribuée (…) Les caractéristiques physiques et virtuelles de l’information numérique distribuée ont créé un type d’artifact d’information totalement nouveau« .

C’est plutôt une bonne chose pour les personnes sympathisantes vis-à-vis du libre,surtout que le mois dernier deux prix Nobel d’économie Paul Krugman et Joseph Stiglitz mettaient durement en cause la lutte contre le piratage sur Internet, et plaidaient pour la liberté de l’accès aux œuvres et au savoir.


Actions

Information

One response

13 10 2009
Twitted by tux_25

[…] This post was Twitted by tux_25 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :