VLMC : L’espoir d’un éditeur de vidéo performant sous Linux

24 12 2009

L’annonce et les premiers codes sources apparaissent. Il s’agit de VideoLan Movie Creator, un logiciel d’édition vidéo. Il est développé par les mêmes personnes que VLC. Cette nouvelle apporte un grand espoir à la communauté Linux, qui a ce jours ne possède pas de logiciels très performants dans cette catégorie. Bon à ce jours, le projet VLMC n’est qu’un bébé encore rempli de bugs et autres choses. Mais nul doute qu’il se développera comme il faut, comme son grand frère passé cette été en version 1.0.

Alors vive la communauté VLC et VLMC (surtout initialement des gens de l’ecole Centrale de Paris, puis suivit par d’autres personnes et écoles). !





Fusionner des PDF ensembles sous Linux

23 12 2009

Bon je ne vais pas vous convaincre de l’utilité de pouvoir fusionner des pdf (ou parties) de pdf ensemble. Il existe des solutions propriétaire (Adobe en tête), mais il existe également des solutions libres, et sous Linux de surcroit !

Par interface graphique il existe POM, en java. Mais malgré une machine virtuelle Java récente, ce dernier avait une barre de tâche qui n’avançait pas sur mon ordinateur.

Je me suis donc laisser convaincre par un soft en ligne de commande. Mais attention very easy ! Ce dernier ce nomme pdftk. Vous trouverez toute la doc sur le man et sur le site officiel. D’ailleurs je vous conseil plutôt le site web, qui met des petits exemples très faciles sous la main directement. Par exemple pour joindre les pdf « 1.pdf » et « 2.pdf » dans un pdf final « final.pdf », il suffit de taper « pdfkt 1.pdf 2.pdf cat output final.pdf ». On peut même utiliser des caractères spéciaux, ainsi on peut améliorer la dernière commande en utilisant plutôt « pdftk *.pdf cut output final.pdf ». Pour lier différentes parties de pdf, par exemple de la première à la quatrième page de « bla.pdf » avec la première du fichier « rebla.pdf »dans un fichier « blabla.pdf », on peut utiliser la commande suivante :

« pdftk A=bla.pdf B=rebla.pdf cat A1-4 B1 outpout blabla.pdf ».





Clé 3G SFR sous Ubuntu et Kubuntu

21 12 2009

Bon après avoir passé une soirée à misérer pour configurer ma clé 3G SFR sous Kubuntu, voici une solution qui marche sur mon ordi. En premier lieu ma clé est une clé inscrite « Huawei E160E ». Knetworkmanager la signale comme un modem « E620 USB modem ». Le matériel est pris automatiquement en charge sur ma distribution, et cela doit être le cas pour beaucoup d’autres.

Au niveau de la configuration, faite un clic droit sur knetworkmanager (logo en haut à gauche, et le même outils pour gérer ces connexions wifi et ethernet). Allez dans « Gérer les connexions…« , puis dans l’onglet « Mobiles hauts débits« . Cliquez sur « Add… » pour ajoutée votre clé. Et là quatre champs sont importants de remplir. Le premier est « number » qu’il faut compléter avec « *99# ». Ensuite « APN » prendra comme valeur « slsfr ». Enfin il suffit de remplir le PIN et PUK inscrit au niveau de la carte qui contenait votre carte sim.

Merci à AIEeexandre pour son aide si précieuse ! Et lui est sous Ubuntu 😉 .





Sarkoland est rempli de pirates !

17 12 2009

Cette news provient de korben qui a failli s’étouffer avec un chocapic lorsqu’il s’en ait aperçu. L’UMP est en effet rempli de pirates.

Premier fait, alors que notre gouvernement s’est obstiné à vouloir faire passer la loi Hadopi, ce sont les premier à ne pas respecter le droit d’auteur. En effet le clip (de merde) LipDub créé soit disant par les jeunes UMPistes de France à violé le droit d’auteur d’une chanson de la « star academy » québécoise. Il aurait pu au moins prendre une chanson un peu mieux. Mais bon c’est pas la première fois que ces jeunes sympathisants, souvent fils à papa, font des choses assez nulles. Souvenez vous des dons de capotes sur la plage qui ont failli provoquer des contaminations sexuellement transmissibles excessives cet été.

Enfin, Frédéric Lefebvre, le plus grand « troll » de France, a vulgairement copié-collé un article provenant d’un site d’information sur son blog. Il l’aura intégralement copié et aura de plus supprimé tous les liens qui auraient pu faire diminuer le « google rank » de son site.

Alors apparement sarkoland joue plutôt à « faites ce que je dis pas ce que je fais ». Je vais rappeler que le délit de contrefaçon  peut être punissable à hauteur de 3 ans de prison et 300 000 € d’amende. Ce troll aurait au moins pu trouver un article en creative commons, au moins ça aurait été « clean ».





14 entreprises accusées de violer la General Public Licence

15 12 2009

Le Software Freedom Law Center (SFLC), qui est en charge de constater et de régulariser les infractions de la licence GPL, vient de publier aujourd’hui un communiqué annonçant qu’il assignait en justice 14 compagnies, coupables selon lui de ne pas avoir respecté la licence GPL.

Ces entreprises sont les suivantes : Best Buy, Samsung, Westinghouse, JVC, Western Digital, Robert Bosch, Phoebe Micro, Humax USA, Comtrend, Dobbs-Stanford, Versa Technology, Zyxel Communications, Astak, GCI Technologies. Elles sont accusées de violer la licence GPL du programme BusyBox, couteau suisse sous GNU/Linux. En effet ce programme permet de gérer dvd, blue-ray, télévisions LCD, …

La GPL permet en effet de réutiliser et modifier librement un code source, mais en contre partie de mettre ses travaux issue de ces codes sous la même licence, chose que ces entreprises sont accusées de ne pas avoir fait.

Comme à son habitude la SFLC a essayer de réaliser des négociations diplomatiques à l’amiable. Sans succès (au même titre que avec Cisco, Verizion). Ainsi la SFLC est passé à la plainte.

Toujours d’après la SFLC, chaque jours une infraction contre la GPL est établie. Au passage les conciliations à l’amiable entre Orange et la SFLC ont permit de libérer une partie des codes source qui permettent la gestion de la livebox.

Il faut pas abusé, les licences libres permettent de s’affranchir de pas mal de choses (dont les coût R&D pharamineux), mais elle impose aussi que tout le monde joue le jeu.





Microsoft à décidément toujours un train de retard !

14 12 2009

Le site neowin.net vient d’apporter la nouvelle. Il s’agit de la sortie prochaine de Windows Live messenger 2010. Au programme des innovations d’après la firme de Redmond : navigation par onglet et intégration de tchat avec certains réseaux sociaux (Facebook, MySpace, Twitter).

Nul doute que pour Microsoft il s’agit d’une innovation. Mais que neni, depuis longtemps d’autres proposent ces services. Je cite par exemple Pidgin. Lui est au moins multi-plateforme (Windows, MacOS, Linux, Solaris, FreeBSD, …), et vraiment multiprotocole (hotmail, jabber (google talk), IRC, Yahoo, AIM, …). Avec ajout de plugins, il peut aussi utiliser divers services de réseaux sociaux (Twitter, MySpace, Skype, Facebook, …). Enfin il utilise aussi une communication par onglet.

Comme toujours Microsoft va réussir à faire croire à ces consommateurs que ce sont des services innovants, alors que l’innovation ne venait pas de chez eux. Enfin, il est toujours bon de noter que ce Windows Live Messenger 10 sera toujours pas compatible avec certains protocoles concurrents (Google talk et Yahoo pour ne citer qu’eux).





Visionnez rapidement des fichiers « diaporamas » propriétaires sous GNU/Linux

13 12 2009

Comme moi cela vous arrive peut être d’avoir des personnes de votre entourage (amis, parents, profs, collègues) qui vous envoies des diaporama sous format propriétaires power point (.pps ou .ppt). Les pauvres ne connaissent pas le pdf ?! Alors quand on doit en ouvrir pas mal ça peut prendre un certain temps en sortant l’artillerie lourde (OOo). Mon ordinateur vieillissant, et le temps me manquant, j’ai cherché une solution à ce problème.

Le seul que j’ai trouvé et d’installer pptview. Le paquet pptview est un émulateur wine de PowerPoint viewer très bien implémenté. Il est pas libre, mais ça dépanne. Pour l’installer c’est very easy, si on est sous Ubuntu, on ouvre son terminal est on tape : « sudo apt-get install pptview ». Pour les autres distributions référez vous à votre gestionnaire de paquet (exemple sous Mandriva, la commande : « urpmi pptview » doit marcher).

En espérant que cela serve à quelqu’un qui comme moi dois ouvrir pas mal de ces affreux fichier sur son ordinateur. En attendant une solution libre…